Begüm Erciyas

Begüm Erciyas
Trajectory collaboration

À propos

° 1982, Ankara/Turquie, vit et travaille à Bruxelles et Berlin.

C’est au cours de ses études en biologie moléculaire et en génétique à Ankara que Begüm Erciyas rejoint [laboratuar], un groupe dédié aux projets et à la recherche autour des arts du spectacle. Après une formation au sein de la Salzburg Experimental Academy of Dance en Autriche. Begüm Erciyas a occupé plusieurs résidences artistiques, comme celles de l’Akademie Schloss Solitude en 2007-2008, du K3 – Zentrum für Choreographie de Hambourg en 2009, ainsi que de la Villa Kamogawa / Goethe-Institut de Kyoto en 2014.

Entre 2014 et 2016, Begüm se lance dans une étude approfondie de la voix. Son objectif : créer une performance profondément intime autour de notre propre voix. Cette vision s’est matérialisée par la création de Voicing Pieces (2016), qui l’occupe aujourd’hui encore.

De 2018 à 2020, Begüm Erciyas se tourne vers l’étude des intimités artificielles, tout en poursuivant sa recherche de nouveaux formats théâtraux qui permettraient au public de découvrir une expérience solitaire. Dans Pillow Talk (2019), le public est invité à dialoguer avec une voix artificielle provenant d’un oreiller, tout en étant plongé dans une scénographie collective à grande échelle.

En 2020, durant le confinement, l’artiste s’est intéressée à la tension entre l’isolement et la collectivité politique exprimée dans les lettres que Sam Melville a écrites en prison. Dans Letters from Attica, le texte fragmenté passe de bouche en bouche, de spectateurs en spectateurs, au sein de l’espace public.

En ce moment, Begüm continue de travailler à l’extérieur sur Forest Silent Gathering, dont la première aura lieu au printemps 2022 à Sint-Annabos à Anvers et qui fera l’objet d’autres présentations dans différentes forêts d’Europe. Elle est artiste en résidence à DE SINGEL (2021-26).

www.begumerciyas.com

Dig Deeper

REVIEWS: