Works: Sara Manente

Deborah Robbiano/MOLD

MOLD

Le mot MOLD désigne deux choses différentes: une moisissure, un type de champignon, et aussi un moule, un récipient creux dans lequel on introduit une matière qui en durcissant prend la forme du récipient par empreinte. Dans le cas d’une moisissure, il s’agit d’un réseau mycélien qui se développe de manière imprévisible: connexion, colonisation, infection, digestion, fructification et production de spores. Lorsque l’on fait référence au moule, il s’agit d’une matrice, une forme qui permet de modeler des matières. MOLD souhaite mettre en scène cette opposition entre prolifération spontanée et moulage, entre deux logiques différentes dans un même corps.

Inspiré de diverses pratiques (mycologie, mode, fermentation, danse et sculpture), MOLD aborde la machine théâtrale comme une multitude de corps. Nous aimerions qu’en plus d’être un spectacle, MOLD soit également une ferme. Un environnement où la danse, les objets, le public, la lumière, la musique, les parfums et les costumes interagissent en tant que cultures vivantes. Un jardin dédié à la culture, l’abandon, l’inoculation, le tressage, la duplication, la germination, le réchauffement et la décomposition.

Crédits

Concept and direction: Sara Manente Performance: Marcos Simoes, Gitte Hendrikx, Sara Manente Music: Christophe Albertijn Light: Estelle Gautier Scent and costumes: Sofie Durnez Mycelium: Deborah Robbiano Dramaturgical advice: Jaime Llopis Artistic advice: Edurne Rubio Production: Hiros Co-production: C-TAKT, wpZimmer, Kaaitheater, Kunstencentrum BUDA, WIELS, Far° Festival With the support of: de Vlaamse Overheid Thanks to: XING, Kunst/Werk, Serralves, Günbike Erdemir